Instincts, comportements et personnalités

Nos personnalités instinctives expression de nos intelligences de champ

Nos cinq intelligences communiquent entre elles de façon structurée la réalité qu’elles créent. A partir de ce dialogue, les instincts tentent de relier ces réalités de façon cohérente. Ils modélisent l’ensemble de nos comportements pour agir sur le réel.

Nous mettons l’accent sur les 20 instincts les plus archaïques de la personnalité : les instincts stratégiques, sociaux, identitaires, projectifs et opératifs. Nous leur avons donné des noms évocateurs. Vous découvrirez ainsi, peut-être à votre grand étonnement, que vous avez l’instinct du commerçant, de l’innovateur ou du berger !

L’instinct stratégique correspond au dialogue entre le physique et l’harmonique, le social entre l’harmonique et le mimétique, l’identitaire entre le mimétique et l’émotionnel, le projectif entre l’émotionnel et le mental, l’opératif entre le mental et le physique.

1. Les instincts stratégiques de personnalité

Le commerçant

Le commerçant est perceptif et intuitif, curieux des autres. Toujours aux aguets, il navigue aisément dans des situations ambiguës, voire troubles. Habile et rusé, il sait déceler les non-dits et influencer les autres, et est lui-même peu influençable. Mobile et toujours en quête d’opportunités, il poursuit ses ambitions sans relâche, la peur ne l’arrête pas et même perdu il continue son chemin. Il est peu sensible à l’échec ou plutôt, il a un don pour en tirer profit…

Le technicien

Le technicien est visuel et analytique, curieux des choses. Observant attentivement la mécanique du monde, il se la représente et la reproduit aisément. Ingénieux et appliqué, il s’emploie à transformer son environnement, et aime vivre dans un univers de sa création qu’il perfectionne sans cesse. Pensant le monde comme un système, il est naturellement apte à en concevoir, qu’ils soient matériels, conceptuels ou humains…

Le paysan

Le paysan est productif et assidu, stable et enraciné. Travailleur acharné et économe, il prépare l’avenir un peu plus chaque jour. Patient et pratique, il porte de la valeur aux méthodes qui ont fait leurs preuves. Solide défenseur, il garde âprement ses acquis, s’accroche au connu et se méfie de ceux qui pourraient le troubler…

Le berger

Le berger est vigilant et tenace, capable de guider les autres dans la tourmente ou de veiller à leur protection. L’œil tourné vers l’avenir, il anticipe ses mouvements, se lance en premier et entraîne les autres avec lui. Toujours mobile, actif, parfois imprévisible, il s’investit totalement dans son rôle, s’y implique corps et âme, tantôt se préparant contre la menace, tantôt se dressant contre elle…

2. Les instinct sociaux de personnalité

Le commandeur

Le commandeur incarne des valeurs supérieures, s’imposant pour lui comme une évidence. Intransigeant quant à son indépendance, il se fie à son propre jugement, à ses principes et ses règles plutôt qu’à ceux d’autres autorités. Exigeant et endurant, il impose ses valeurs et son rythme à ceux qui souhaitent le suivre. Incisif et peu accommodant, il ne trouve sa place que lorsqu’il la crée…

Le coordinateur

Le coordinateur s’engage pour servir un but qu’il sait bénéfique au groupe. Sociable et curieux des autres, il a besoin de réciprocité, s’inquiète et supporte mal que l’on abuse de sa confiance. Investi dans le collectif qu’il sert, il entraîne par son enthousiasme et sa qualité relationnelle. Aimant partager et instruire, il stimule l’esprit d’équipe, l’action collective et la prise en compte des autres…

Le mandataire

Le mandataire est indépendant de nature, sous une façade affable et conciliante. Fin négociateur, il sait poursuivre ses propres buts sans risquer le conflit. Ses talents font de lui un représentant hors pair, portant les buts qu’il décide de servir à travers les périples, esquivant l’opposition. Son instinct politique fait de lui un fin dirigeant, très familier de l’intrigue et des arcanes du pouvoir…

Le éclaireur

L’éclaireur se réalise en utilisant les stratégies des autres. Son empathie lui permet d’appréhender les comportements et les humeurs de chacun et de s’y accorder. Il se fond ainsi dans le groupe adoptant le mimétisme du caméléon et devient le trait d’union de ses différentes composantes. Ses qualités de contact et de bienveillance se révèlent dans le service des personnes ou dans la découverte de l’inconnu…

3. Les instincts identitaires de personnalité

Le réalisateur

Son instinct de réalisateur le pousse très tôt à créer ses propres univers de jeu. Écrire, dessiner, faire des bandes dessinées ou des vidéos, créer des vêtements pour ses poupées, construire des univers autonomes dans sa chambre ou son jardin…

Le accompagnateur

L’instinct identitaire de l’accompagnateur en fait à la fois une éponge relationnelle et émotionnelle. Pour s’épanouir, il est comme les chats qui ont besoin d’un environnement familial tranquille, cosy, confortable…

Le organisateur

Dès sa plus tendre enfance, on voit qu’on a à faire avec une forte personnalité. Bébé volontaire, enfant planté dans ses volontés qu’il défend avec force et qui organise ses actions avec détermination. Autant dire qu’il lui faut des éducateurs costauds…

Le pédagogue

Le premier mot qui vient pour ce profil identitaire c’est : bon élève. Pourquoi ? Dès sa prime jeunesse, l’entraîneur a la capacité de comprendre et d’intégrer tous les modèles qu’on lui propose sans jugement critique…

4. Les instincts projectifs de personnalité

Le communicateur

Il promet l’avenir ou plutôt, c’est un gestionnaire des promesses de l’avenir : à l’écoute de ses désirs et des désirs d’autrui, il devine que l’avenir est pour une bonne part « ce qui donne envie d’agir » ; il sait critiquer, mettre en forme et gérer cette promesse pour qu’elle devienne…

L’innovateur

En fonction de différentes expériences analogues dans d’autres temps et dans d’autres ordres de choses, il induit ce qui va se passer dans la situation présente, il le pressent. Ce mécanisme de divination, d’intuition lui donne les caractéristiques d’un inventeur, innovateur du futur…

Le gestionnaire

Il construit l’avenir sur l’expertise ou sur un process expérimental qui permet d’avancer au pas à pas en vérifiant et en améliorant chaque élément de la construction. C’est l’homme de l’analyse rationnelle de la cohérence des moyens, de la vérification…

Le conquérant

L’avenir est volonté personnelle ; en tous cas, celui qu’il imagine doit-être conforme à sa volonté ou à la volonté de ceux qu’il sert. Le reste est fumée. Le conquérant pousse sa ligne d’horizon toujours plus loin au fur et à mesure qu’il avance. Pour lui rien de définitivement impossible…

5. Les instincts opératifs de personnalité

Le découvreur

C’est l’homme de l’émergence, de la perception « fine » du détail, de l’écoute à la fois libre et pénétrante de tout ce qui peut engendrer une forme, indiquer un sens, préfigurer un comportement, structurer l’action immédiatement utile. Sensible aux interactions…

L’enquêteur

Il sépare le bon grain de l’ivraie, il écarte ce qui ne tient pas, recoupe constamment les faits, vérifie inlassablement ses informations. C’est l’homme qui apprécie la « traçabilité décisionnelle », la preuve, c’est l’as de la question dérangeante, de l’observation souterraine…

Le concepteur

C’est l’homme de la construction progressive de la réalité à travers des modèles « réduits », conceptuels ou expérimentaux. Il construit la réalité par tâtonnements successifs, à partir de schémas, de modèles et peut se montrer relativement sourd à d’autres…

L’opérateur

C’est l’homme de l’application, de la continuité et du maintien d’une pratique. Il construit la réalité en l’éprouvant physiquement, en forçant ses limites ; il cherche l’invariance des choses, la permanence au cœur même du mouvement et il n’hésite pas à prendre…